En décembre dernier, le SECO a modifié l’Article 36 Premiers secours (Commentaire de l’OLT3 relative à la Loi sur le travail).

L’article 36 a été entièrement repris. Vous trouverez ici des liens utiles:

 

Il est important de noter que :

« Les premiers secours consistent à apporter de l’aide et les premiers soins urgents à une personne malade ou blessée. On entend par là les mesures que peut prendre tout un chacun pour sauver une vie, ou pour écarter ou limiter des dangers ou des problèmes de santé imminents, jusqu’à l’arrivée des secours professionnels.

Il s’agit en particulier de transmettre l’alarme et de prévenir les services de secours, de sécuriser les lieux de l’incident et d’aider la personne en détresse.

Cette définition large s’applique aussi aux entreprises et à leurs collaborateurs. L’employeur doit veiller à ce que les premiers secours soient apportés correctement.

Ces derniers doivent être assurés à tout moment dès lors que quelqu’un travaille dans l’entreprise et apportés sans retard lorsqu’il s’agit d’une urgence pour laquelle le temps de réaction est crucial. »

 

Les 2 premières causes dans le top dix des urgences médicales sont l’arrêt cardiaque/circulatoire et l’infarctus.

-> Savez-vous quoi faire et comment utiliser un défibrillateur?

 

Il est également important de rappeler que la mise en danger de la vie ou de la santé d’autrui ou l’omission de prêter secours relèvent du Code Pénal suisse. Articles 127 et 128. (CP, Etat au 01.01.2018).

12.01.2018